Coupe du Monde de Taekwondo au Vietnam : la Côte d’Ivoire remporte la 9ème édition

La sélection nationale ivoirienne est montée sur la plus haute marche du podium samedi dernier, à la salle At Phan Dinh Phung de Hô Chi Min-ville, au Vietnam.

Vice-champion à l’issue de la 8e édition Mondial francophone qu’ils ont organisés l’année dernière, les Ivoiriens ont bataillé dur contre Le Vietnam pour accéder à la plus haute marche du podium. Ce sont en tout, six médailles dont trois en or que les tireurs ivoiriens ont décroché au At Phan Dinh Phung stade. «Les athlètes ont réussi, dans leur majorité, à maintenir l’avantage lors des combats. Ce qui fait dire que la Côte d’Ivoire retrouve son identité. Les Asiatiques ont les meilleurs championnats dans leurs pays… Si Gbané Seydou a dominé un Vietnamien du début jusqu’à la fin et obtenu la victoire malgré la tricherie de son adversaire et sa blessure, cela prouve qu’il y a un travail qui est fait à la base. Il y a une progression et nous allons continuer à faire des réglages», explique Me Tadjou Atada, directeur technique national (Dtn) adjoint.

Les artisans du sacre

Gbané Seydou (-80kg), a fait montre de courage et de détermination pour arracher la médaille d’or devant le Vietnamien Nguyen Van Son (12-10). Blessé, dès le premier round à la jambe, il a surmonté la douleur pour l’emporter sur une petite marge (1-0). Il est accroché au second round par Nguyen qui lui impose un nul (4-4). Grâce à un dutchagi placé dans les ultimes moments du combat, il réussit à engranger des points et prendre le dessus à la fin du temps règlementaire. «Nous étions venus pour gagner et honorer notre pays. C’est ce que j’ai fait, bien que sentant la douleur», explique-t-il. Pour atteindre la finale, Seydou s’est imposé sans difficulté en demi-finale devant le Tchadien Ben Oud Rajap (113).


Tadjou Wassiou, dans le dernier combat qui l’opposait au tireur du Laos, Dou Angsivity, ce dernier lui a donné un coup de pied au visage alors qu’il était mené (3-5) à quelques secondes de la fin du combat et était déjà à terre. Il a fallu la détermination du médecin de l’équipe, Dr Eric Allangba, pour le sortir du coma. Dou a été disqualifié pour acte d’anti-jeu, offrant ainsi à la Côte d’Ivoire, sa deuxième médaille d’or.

Au niveau du Challenge espoirs, les Eléphants sont restés dans le trio de tête avec sept médailles (1 d’or, 3 d’argent et 3 de bronze). Ils perdent leur titre de champion. Les dames occupent la 3e place derrière le Vietnam et la RD Congo. Quand les hommes sont deuxièmes derrière le Cambodge. La troisième place est l’affaire du Vietnam. Il faut dire que cette belle performance des Eléphants vient compléter la liste des succès de la Côte d’Ivoire. Notamment après l’obtention de l’organisation de la première Coupe du monde en Afrique. «C’est une grande joie. Nous sommes contents de ce résultat qui augure le travail que nous abattons. Cette compétition a servi de test à la préparation au championnat du monde qui aura lieu dans un mois. Nous allons récupérer certains de nos ténors qui sont restés pour des raisons d’étude confie le coach, Me Cherif Adama.

Il faut rappeler que ce sont 17 nations (Vietnam, Congo, Côte d’Ivoire, Tchad, Cameroun, Sénégal, France, Monaco, Cambodge, Suisse, Laos, Israël, Ile Maurice, Haïti, Gabon, Burkina Faso et Belgique) qui ont pris part à cette compétition.

Auteur : Elisabeth Goli

Like this post? Please share to your friends:
SITE VIETNAM
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: