Hanoï, l’âme du Vietnam

Une ville, une seule, résume tout le Vietnam : Hanoï, la capitale. L’ancienne ville coloniale a gardé son esprit des années 30, parsemée de 40 lacs ce qui en fait une ville très verte. Mais au delà de la carte postale touristique, les vietnamiens sont redoutables en affaires. Autant le savoir avant de s’y rendre. Loin d’être facile, le pays peut surprendre et étonner. Un zeste de diplomatie est indispensable.

Hanoï, l’âme du Vietnam


Travailler avec les vietnamiens n’est pas toujours facile. Redoutables commerçants, ils aiment tester leurs interlocuteurs et comprendre ce qui motive leur visite dans le pays. Il faut se méfier de leur apparente bienveillance et des attitudes apparemment détendues. Les vietnamiens sont durs en affaires. Exigeants et très au fait des habitudes européennes. Loin d’être impatients, ils attendront le temps nécessaire avant d’engager des relations commerciales, même s’ils sont demandeurs. Ils apprécient la distance, rejette l’impatience et la colère. Pas de gestes amples, pas de mains sur l’épaule… Bref, il faut savoir que les vietnamiens exercent un contrôle sur leurs émotions et leur image. Ils aiment la politesse et le respect naturel porté à la hiérarchie. On ne parle pas des collègues ou des chefs. On respecte la culture de l’entreprise. A la base, ils aiment travailler entre eux. Un vietnamien travaille d’abord avec un vietnamien, même s’il est né en France. Contrairement aux idées reçues, il est aisé pour une femme de travailler dans le pays. Mais attention, pas de provocation. Tailleur strict et sombre de rigueur. Et la présence d’un traducteur est conseillée. Veillez à le choisir avec soin, sans doute sur les conseils d’autres sociétés présentes dans le pays ou de la Mission économique de l’Ambassade de France car il est impératif que tous les propos échangés soient clairement restitués.

Petit détail, pour ne pas perdre la face et protéger son interlocuteur, ici, on n’aime pas dire non. On préférera des formules moins claires : “Je vais réfléchir” ou “Cela demande d’être étudié” voire “Je dois l’évoquer avec nos équipes”. Ne vous attendez pas à une réponse immédiate. Au Vietnam, oui ne veux pas dire “Je vais le faire” mais “Si cela me convient, je le ferais”. Enfin, évitez toujours les échanges qui portent sur la politique ou sur l’histoire bousculée entre nos deux pays. Ici le passé est toujours derrière et on ne souhaite pas revenir sur des actions controversées mais une citation bouddhiste rappelle qu’ “Un homme est fait de son futur et de son passé qu’il n’oublie jamais”. Enfin, pensez au petit cadeau, surtout si vous avez un partenaire local qui vous représente entre deux déplacements.

Une ville d’embouteillages


A Hanoi, les mobylettes et motos sont les reines du bitume, même si les voitures sont de plus en plus nombreuses, provoquant des embouteillages monstres. Malgré tout, la mobylette est LE moyen de transport par exemple. On y monte parfois dessus à 3 ou 4, un exercice d’équilibriste et on file à grands coups de klaxons et de freins.

Un départ de deux roues au feu rouge ressemble à fort à un départ de course, mais tout cela se déroule dans une ambiance bon enfant. Pour les touristes, il y a les cyclo-pousses, qui fournissent du travail aux plus démunis et permettent de circuler dans la ville en totale proximité avec les habitants. Les cyclo-pousses rodent régulièrement autour des hôtels et s’arrêtent à la demande pour vous charger. En cas de pluie, pas de problème, les plastiques sortent des coffres et vous voici comme un pacha sous un dai transparent, digne des meilleures poussettes d’enfants.

A voir à Hanoï


Pour prendre le pouls de la capitale, il faut commencer par le quartier des corporations, le centre même de Hanoï. Et pourquoi pas en cyclopousse (moins de 4 € de l’heure). Les rues y sont classées par thème : rue de la soie, un paradis du vêtement sur mesure, quartier des apothicaires, des bambous, de la laque, des écrous ou des ventilateurs. Le paradis du shopping charme. Et puis il y a les marchés, un régal pour les yeux et le nez, avec des fruits inconnus en Europe comme les ramboutans, sorte de litchis poilus, ou les fruits du dragon, de gros fruits à l’écorce rose assez dure. L’intérieur à chair blanche piquée de noir est très rafraîchissant. Pas de viande étalée au soleil, comme au Maghreb, mais beaucoup de poissons souvent retenus vivants dans des bassines avec d’ingénieux systèmes d’oxygénation. Le marché est l’endroit idéal pour un plat sur le pouce cuisiné devant vous. Des plats authentiques et savoureux dans les petits stands de rues ou au Ca Phé Kem, des restaurants sur le trottoir avec mini table et chaises où vous mangez accroupi des brochettes de porc ou de poulet, de la soupe au vermicelle, des Banh Chung (gâteau de riz gluant dans une feuille de bananier).

Les classiques


Le Mausolée d’Ho chi Minh, impressionnante construction du régime communiste, le Temple de la Littérature (en plein centre ville, un temple qui n’en a que le nom, puisqu’il s’agit d’une université, fondée en 1070). La Pagode au pilier unique, étonnante construction sur pilotis. La Maison de l’Oncle Ho, demeure du fondateur du Vietnam moderne, un véritable lieu de culte à Hanoï. Dissimulée dans un parc, cette maison sur pilotis cultive la sérénité et la simplicité. Elle est connue de tous les vietnamiens et constitue un lieu de pèlerinage : c’est la demeure très simple d’Ho chi Minh, fondateur de la république vietnamienne, héros de l’indépendance.

Hanoï en trois heures


L’entrée de l’hôtel Métropole


L’entrée de l’hôtel Métropole


– L’Opéra de Hanoi, construit à l’identique de celui de Paris. Trouver des places pour un spectacle est souvent difficile


– Le Musée d’Ethnologie, réalisé en partenariat avec le musée de l’homme de Paris. Une vision complète des 54 ethnies qui vivent au Vietnam


– La Pagode au pilier unique, construite pour le second roi Ly, en bois, elle repose sur un pilier de pierre de 1,25 m de diamètre qui représente une fleur de lotus, symbole de pureté.

En une après midi


La citadelle de Co Loa se trouve à moins de 20 km d’Hanoi. Implantée autour d’un village ancestral, elle reste le dernier exemple d’une ville construite en colimaçon où les ruelles alternent avec des pans de murailles ornés de sculptures. Ouvert de 8h à 17 heures

Une soirée à Hanoi


– Le Théâtre de Marionnettes sur l’eau. Même si le spectacle est un peu long, la magie des lieux est unique. Un savoir-faire millénaire qui raconte les histoires du pays

Pour un verre


L’hôtel Métropole, en face de l’Opéra d’Hanoï. Un hôtel mythique, qui – en un peu plus de 100 ans – a vu passer les colonisateurs français puis la nomenklatura vietnamienne, avant l’arrivée des touristes. Le Métropole, aujourd’hui Hôtel Sofitel, a doublé par des bâtiments modernes son ancienne surface mais il a gardé une partie des jardins et surtout le bar aux ambiances cosy, murs recouverts de cartes postales du début du siècle, sol en teck et canapés moelleux. C’est le rendez vous de la bonne société locale pour un pot tranquille. Les tarifs y sont un peu élevés, le whisky 5 dollar 30. Le prix du rêve et de la nostalgie.

Nos 5 bonnes adresses à Hanoï


Le Club Opera


59 Ly Thai To St.


Hanoi – Tel: 824-6950


Très agréable pour prendre un verre et rencontrer les vietnamiens. A vivre le soir, après 20 heures

Indochine


16 Nam Ngu St.


Hanoi – Tel: 824-6097


L’un des restaurants les plus sympas de la ville avec une belle terrasse extérieure. Belle cuisine vietnamienne.

Fitness Club


40 Cat Linh


Hanoi – Tel: 733-0808


Un des rares clubs de sport qui acceptent les étrangers.

Mirrormirror


37 Ly Quoc Su Street


Hanoi – Tel: 928-6517


Un créateur de mode vietnamien, imaginatif et respectueux de ses racines locales. Superbe travail.

Cao Minh


47 Tran Hung Dao St.


Hanoi – Tel: 825-1287


Pour des costumes, robes et autres vêtements sur mesure. Compter environ 2 jours sur place pour des chemises ou chemisiers. Beau travail de la soie.

Pratique


Hanoï, l’âme du Vietnam (avec vidéo)


Habitants : 3 120 000


Superficie : 2139 km²


Indicatif téléphonique : 00 84 04

Ambassade de France au Vietnam


57, Tran Hung Dao


Tél. : 00 844 944 57 00


Fax. : 00 844 944 57 17

Office du tourisme


(Vietnamtourism)


18, Ly Thuong Kiet


Tél. : 00 844 826 66 71

Aéroport de Noi Bai (35 km au nord de Hanoi)


Tél. : 00 844 884 33 89

Gare ferroviaire principale de Hanoi (Ga Hanoi)


120, Lê Duan (au bout de Trung Hung Dao)


Tél. : 00 844 825 39 49Population : 91,5 millions d’habitants.

Le décalage horaire entre la France et le Vietnam est de 6 heures en horaire d’hiver (en France) et de 5 heures en horaire d’été (Ex : 14 heures à Paris – 19 heures à Hanoï)

– Police : 113


– Ambulances : 115


– Pompiers : 114

S’y rendre : Vietnam Airlines offre un vol quotidien vers Hanoi,


Air France est en partage de codes avec la compagnie vietnamienne


Durée du vol : environ 12 heures

Pour appeler le Vietnam de France : Préfixe étranger 00, code pays 84, code province 4 pour Hanoi, 8


pour Ho Chi Minh Ville


· Pour appeler la France du Vietnam : 00, puis 33, puis le numéro en France sans le 0. En composant le 171 ou le 178 avant le numéro IDD, vous pourrez téléphoner à tarif réduit. Composer le 171, puis 00, puis 33, puis le numéro en France sans le 0.


· Pour appeler d’un fixe vers un fixe à Hanoi, il est inutile de composer le préfixe de la province (04 pour Hanoi).


· Pour appeler d’un fixe hors d’Hanoi vers un fixe à Hanoi, ou d’un portable vers un fixe à Hanoi, composer le préfixe de la province (04 pour Hanoi) avant le numéro.

La monnaie nationale est le Dong, ou VND. Pour établir un ordre d’idée, début 2011, un dollar est environ égal à 20 500 Dongs, et un Euro est environ égal à 28 500VND

Les retraits d’argent à Hanoï


Change et retraits en dollars américains ou en Euros, en espèce, auprès de la Vietcombank.


42, rue Ly Thai To – Hanoi – (84 – 4) 3826 80 45


ouverture du lundi au vendredi de 8H à 11H et de 13H30 à 15H30

Par carte bancaire


L’intéressé se présente muni d’une pièce d’identité (passeport, ou carte d’identité délivrée par les autorités vietnamiennes pour les résidents).


VISA ou MASTER CARD : retrait d’argent en numéraire à hauteur des disponibilités du compte. 3% de frais bancaires.


JCB CARD (carte japonaise) : retrait d’argent en numéraire sans frais bancaire.

Se soigner


Il est indispensable de souscrire une assurance maladie qui prévoit le remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger (les cliniques privées coûtant cher) et les frais d’un éventuel rapatriement sanitaire ; il est par ailleurs important de bien connaître son contrat et les clauses d’exclusion, et de toujours avoir à portée de main le numéro de téléphone d’urgence international de sa compagnie d’assurance ainsi que le numéro de sa police.


– Hôpital Français : Phuong Mai, Dong Da. Tél : (84-4) 3577.11.00


– Société SOS International : 1 Dang Thai Mai Hanoï : (84-4) 3934.0555(urgences) ou 3934.06.66


– Hanoi Family Medical Practice : A1 Van Phuc, Kim Ma. Tél : (84-4) 3846.17.48/49 ou 3843.0748, urgences 24h/24 : 0903.401.919


– Dr Nathalie LEGRAS (médecin conseil de l’ambassade de France)1 Dang Thai Mai, 51 Xuan Dieu, Tay Ho, Hanoi – Tel : 04 39 34 06 66

Pharmacie francophone


Mme Nguyen Loan – 3 Trang Thi Tél : (84 4) 38 26 86 44 – Urgences : (84 4) 09 03 40 19 19

Avocats francophones et/ou français


– Cabinet D.S Avocats – North Star Bldg. – 4 Da Tuong Street, Hoan Kiem- 6th Floor-suite 801 – Tél. : 84 4 38222 983


Maître Vanessa BROUILLET – Avocat au barreau de Paris


– Cabinet Gide, Loyrette, Nouel – Pacific Place – Suite 1025-1026 – 83B Ly Thuong Kiet – Tél. +84 4 3946 2350 / +84 8 3823 8599

Téléchargez le livret d’accueil de l’Ambassade de France à Hanoï. Destiné aux français qui s’installent au Vietnam, il offre une multitude d’adresses utiles et pratiques.


livretaccueilhn.pdf LivretaccueilHn.pdf (612.1 Ko)

Obtenir son visa d’affaires ou professionnel


Ce type de visa est délivré aux personnes qui partent au Vietnam pour les motifs suivants : affaires, réalisation des projets, travail, stage, actions humanitaires… Ce visa s’obtient en deux étapes.

Etape 1 :


– Il vous faut avoir un partenaire au Vietnam (personne physique ou morale, vietnamienne ou étrangère)


– Demandez à votre partenaire au Vietnam de faire les démarches auprès du Département de l’Immigration du Vietnam pour obtenir l’autorisation d’entrée en votre faveur,


– Le dossier de demande d’autorisation doit fournir des éléments suivants: nom et prénom, date et lieu de naissance, numéro et validité de passeport du requérant, durée de séjour, motifs, nombre d’entrées et de sorties.


– Une fois le Département a donné son accord, demandez à votre partenaire les références de votre autorisation.

Etape 2 :


Veuillez fournir à l’Ambassade du Vietnam à Paris les pièces suivantes:

+ Formulaire FN-1a (dûment rempli avec photo d’identité collée en un seul exemplaire).


+ Passeport original.


+ Le duplicata ou les référents de l’autorisation.


+ Moyen de règlement des frais de visa : chèque à l’ordre de l’Ambassade du Vietnam ou espèces. (de 70 à 210 € selon le souhait du voyageur : entrée simple ou multiple)


+ Moyen pour le retour du passeport avec visa (si vous optez pour la procédure par correspondance): enveloppe chronopost ou enveloppe timbrée en recommandée avec l’avis de suivi ou frais de poste nécessaires ajoutés au chèque global (dans ce cas, prière d’envoyer une enveloppe non timbrée à votre adresse).

Pour de plus amples informations : 01.44.14.64.21 ou 01.44.14.64.00

Télécharger le formulaire de demande


fn_1a___27_04_2012.doc fn-1a_-_27.04.2012.doc (66 Ko)

http://www.deplacementspros.com/Hanoi-l-ame-du-Vietnam-avec-video_a17960.html

Like this post? Please share to your friends:
SITE VIETNAM
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: