Les enfants du dragon tendent la main aux enfants du Vietnam

Les enfants du dragon tendent la main aux enfants du Vietnam

La Rédaction on 8 août 2014 at 6 h 58 min


  • 0
  • 0
    Partager

8

Marc de Muynck, un Valenciennois, est parti vivre sa retraite au Vietnam. Là, confronté à la misère et la détresse, il a décidé de créer son association, Les Enfants du dragon, pour soutenir matériellement et financièrement des projets humanitaires en faveur des enfants et des plus démunis. Son travail est relayé dans le Nord, au siège social de l’association à Quarouble. Rencontre avec le fondateur.

Quelles sont missions à ce jour au Vietnam ?


« Les projets sont variés. Nous intervenons à Saïgon et dans les provinces de Dong Nai, Long An et Soc Trang dans le sud du Vietnam. L’association aide les enfants abandonnés ou orphelins en leur apportant un environnement sécurisant tout en favorisant leur accès aux soins, au minimum vital et à l’instruction. Elle aide à lutter contre la précarité des plus démunis en construisant des maisons de charité et en donnant un toit à des familles qui vivent dans des conditions d’extrême pauvreté. Les familles sont sélectionnées conjointement avec les autorités locales, la Croix-Rouge, le comité des femmes et les services sociaux. Nous privilégions les familles avec enfants. Le rythme est en moyenne d’environ une maison par mois. Nous soutenons aussi des orphelinats et des écoles pauvres en finançant des équipements sanitaires, des travaux de rénovation, en offrant des colis alimentaires, des bourses et des fournitures scolaires et par le parrainage d’enfants. Nous apportons de l’eau propre à des villages ou des écoles en construisant des forages d’eau potable et des puits pour alimenter de nombreuses familles. Nous luttons contre la malnutrition des populations en détresse en construisant des fermes de culture de spiruline, en distribuant nos récoltes à des malades. »

Parmi les projets pour 2014, figure le financement d’un grand orphelinat…


« L’orphelinat sera construit à Cân Giuôc, province de Long An à 30 km de Saïgon. Les travaux commencent cette année. Nous n’avons pas encore réuni la totalité des fonds au projet, mais comme le bâtiment est modulaire, nous allons réaliser pour début 2015 la moitié du bâtiment qui pourra accueillir cinquante enfants, soit la moitié de l’objectif final… Nous y accueillerons des orphelins et des enfants abandonnés de la province de Long An et des environs… À ce jour il n’y a pas de structure de ce type. Le bâtiment présente une architecture bioclimatique, qui, nous espérons, séduira les sponsors. Notre ambition est de privilégier les domaines de l’éducation et de l’apprentissage afin de faciliter l’insertion de ces enfants dans la société. Nous allons tenter de lutter contre l’illettrisme et l’exclusion en donnant à des enfants la possibilité de devenir acteurs dans leur pays au moyen d’une scolarisation normale. L’orphelinat comprendra un centre d’apprentissage au sein duquel seront dispensées des formations afin de donner un savoir-faire professionnel aux adolescents ainsi qu’à des jeunes issus de milieux défavorisés… »

Où en êtes-vous des parrainages ?


« Nous avons à ce jour soixante-huit enfants répartis dans trois orphelinats d’Ho Chi Minh et quelques enfants qui sont dans des familles particulièrement démunies (on parle alors plutôt d’aide à la famille). La personne qui souhaite parrainer contacte Marie-France Bailleul, à Saint-Saulve, pour demander un dossier. Le parrain s’engage sur le long terme pour aider son filleul. Nous souhaitons qu’il l’accompagne jusqu’à la fin de ses études. La somme minimum est de 20 € par mois. »

Les Enfants du dragon, 73, rue Roger-Salengro, à Quarouble, 03 27 27 37 51.

Source
La Voix du Nord

Like this post? Please share to your friends:
SITE VIETNAM
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: