Cela faisait cinq ans que Georges Perrot retapait cette réplique d’une jonque traditionnelle vietnamienne
SITE VIETNAM