Lettre d’un explorateur à sa fiancée restée au port. Chère Elise, Je pense à
SITE VIETNAM