Vietnam : Des maisons écolo avec wifi pour 8000 euros

L’énergie solaire rend les maisons autonomes au milieu des rizières. Des rizières à perte de vue, un fleuve gigantesque, un soleil radieux, la région du delta du Mekong dans le sud du Vietnam présente de merveilleux paysages pour les touristes de passage. Hélas, elle abrite également la population la plus pauvre du pays dans des logements souvent précaires. Trop éloignés des grandes villes, la plupart des habitants ont un accès limité à l’électricité et sont très rarement reliés à Internet. C’est pour remédier à cette situation que Chi Tam, un architecte vietnamien a mis au point l’ePOD, une maison abordable et connectée !

Ecolo et abordable


Cet habitat se présente sous la forme d’une coque de 40 mètres carrés montée sur pilotis équipée de panneaux photovoltaïques sur le toit. Adaptée au climat extrêmement humide de la région, cette maison nous rappelle ces constructions résistantes aux ouragans dont Detours vous parlait il y a quelques semaines. Sauf qu’ici, tout est fait pour garantir le prix le plus bas possible. L’architecte évalue à 4500$ le coût de la maison et à 3500$ l’installation des panneaux solaires pour un coût total de 8000$ donc.

Dans ces maisons écolo, les panneaux photovoltaïques sont d’ailleurs fabriqués à l’aide d’anciennes batteries de voitures. L’idée est de garantir aux habitants un accès continu à l’électricité. L’énergie produite par les panneaux solaires prendrait le relais en cas de coupures d’électricité, très fréquentes dans la région.

Pratique et sure


Pour ce qui est de la disposition, l’ePOD comprend un coin bureau avec un accès wifi par satellite, un salon, une cuisine, une salle de bain et une chambre avec un lit superposé.

Je pense qu’un logement décent, en dur, avec de l’électricité et du Wi-Fi est la base sur laquelle une famille peut construire sa vie et le coût est primordial, pour que cela soit accessible a tous », explique Chi Tam, contacté par Detours avant d’ajouter : « avec l’ePOD, le paysan du Mékong peut lui aussi accéder au XXI ème siècle grâce au solaire et à Internet ».

Et ce visionnaire ne s’arrête pas là, il planche actuellement sur des maisons encore moins chères (4000$) construites en bambou pour garantir un logement aux habitants les plus défavorisés vivant cette fois dans les montagnes.

Source : Detours

Like this post? Please share to your friends:
SITE VIETNAM