Vietnam: « la vache qui rit » bientôt dans les rues vietnamiennes

Le fromager Bel teste un nouveau mode de distribution au Vietnam, où il exploite une usine de production dédiée à la marque La vache qui rit®. En confiant la vente de ce fromage à des vendeurs de rue, le groupe français espère toucher tout un pan de consommateurs qui lui échappent jusqu’à présent. Ceux qui, en raison de leurs faibles revenus, ne fréquentent pas les circuits commerciaux classiques. L’idée est de s’appuyer sur un réseau de vendeurs de rue de fruits et légumes, des femmes en l’occurrence. Très populaires, elles ont chacune entre 100 et 150 clients.


En vendant des portions de La vache qui rit, elles ont la possibilité d’améliorer leur revenu et de bénéficier de la formation proposée par Bel, reposant sur une initiation à l’utilisation des banques et à un système de micro-assurances. Le tout devant les aider à gérer un stock. Si la démarche donne les résultats escomptés, Bel envisage de la dupliquer en Afrique. La vache qui rit s’avère particulièrement adaptée aux marchés en développement, le produit se vendant à l’unité et ne requérant pas de stockage au froid.


Bel s’est fixé pour objectif d’accroître notablement son chiffre d’affaires en 2015. Le fromager espère atteindre 3 milliards d’euros cette année, ce qui suppose une croissance des ventes de 8 %, malgré un environnement économique et géopolitique incertain « peu propice au développement de la consommation ».

13877074

Ambitions américaines


Le groupe nourrit de grandes ambitions de développement aux Etats-Unis, où il vise un triplement de ses ventes d’ici à 2025, soit un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars. Bel a investi 112 millions d’euros en 2014 dans la construction d’une troisième usine aux Etats-Unis dans le Dakota du Sud, à Brookings, entièrement dédiée à la fabrication de Mini Babybel, dont les ventes bénéficient d’une croissance à deux chiffres, comme La vache quit rit. Celle-ci surfe sur un incontestable engouement à la suite de la parution du livre du cardiologue Arthur Agatston, qui vante les mérites du fromage en portion français comme « snacking sain ». Bel dispose au total de vingt-huit sites de production dans le monde.

Maj pour nos lecteurs: la vache qui rit se vend depuis longtemps au Vietnam. Ce qui change c’est que le fromager Bel va recruter/sélectionner des vendeurs de rue pour les vendre officiellement sous son réseau et sa marque. Aujourd’hui la vache qui rit vendue dans la rue ne passe pas par la marque directement mais d’autres fournisseurs. Une petite précision qui a son importance.

Source
les Echos

Like this post? Please share to your friends:
SITE VIETNAM
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: