Vietnam, le pays au 40 millions de scooters

Le Vietnam est bien le pays où le deux-roues est roi. Il y a des vélos, mais le nombre et le trafic des scooters est impressionnant. C’est le véhicule de tous les Vietnamiens qu’ils soient en ville où à la campagne. Il y en a partout et aussi bien conduits par des filles que des garçons, mais plus chez les jeunes que chez les anciens.

UN VASTE BORDEL


La circulation est complément anarchique. Ca roule à contre sens et les feux sont anecdotiques ; sauf quand la police est là. Idem pour le port du casque, pourtant obligatoire depuis 5 ans, mais qui semble plus être accepté à Saigon (au sud) qu’à Hanoï (au nord). C’est une sorte de casquette qui passe au dessus des oreilles avec une petite lanière pour le fermer, mais ce n’est pas très protecteur. Les femmes, surtout, portent également un masque qui couvre le bas du visage. Pas vraiment à cause de la pollution, pourtant bien présente mais pour garder la peau blanche. Comme dans beaucoup de pays d’Asie, la peau bronzée est celle des paysans, alors que les notables restent dans les maisons et ne bronzent pas.


scooter vietnam

TRANSPORT DE MASSE


Même si c’est interdit, on roule aussi à plus de deux personnes sur les scooters car c’est le seul engin pour transporter tout : paquets, enfants, tuyau, cochon, fleurs, etc. On vend même des sièges bébé, mais qui se fixent sur le plancher, devant le conducteur, le gamin se tenant au guidon… Et rare sont les enfants à porter un casque, même symbolique. Bref, la sécurité n’est pas très présente et il y a en moyenne 33 tués par jour… mais rapporté au parc roulant, cela ne fait guère plus que chez nous !

scooter vietnam 3

HONDA, NOM GÉNÉRIQUE POUR UN SCOOTER


Ici les deux-roues s’appellent des “Honda”, qui est devenu le nom générique pour désigner un scooter ou une moto. Il y a très peu de motos et surtout des engins automatiques ou semi-automatiques (sans embrayage) de 110 et 125 cm3. Il faut un permis qui se passe en 2 jours ou 50 $ pour le tampon. Un étranger peut louer facilement un scooter 125, impossible pour une voiture. Pour les Vietnamiens c’est aussi beaucoup plus difficile. 3 mois de formation (800$), quand ce n’est pas un diplôme et deux ans de stages pour pouvoir être chauffeur professionnel. On trouve de nombreux moto-taxis qui ne sont pas bien cher. Par contre quasiment aucun scooter 50 cm3

scooter vietnam 4

VESPA À LA MODE


Les modèles que l’on trouve sont en bonne partie connus chez nous, mais il y a aussi les moto-scooter comme le Honda Dream, avec sélecteur double au pied mais sans embrayage, et leur pendant chez Yamaha, les Jupiter et Sirius. On trouve aussi des modèles qui ont fait de brèves apparitions chez nous comme le Honda Wave, mais aussi des modèles similaires comme le Yamaha Nozza (De’light en France), Honda SH, Lead, Vision et PCX. Honda dispose d’une usine d’assemblage sur place. On trouve aussi de nombreux Piaggio et Vespa, le constructeur italien ayant ouvert voici 3 ou 4 ans une usine au Vietnam d’où sortent des Fly, Liberty, LX ou Primavera. Les prix tournent entre 2 et 3000 $, mais cela va jusqu’à 5000$ pour les plus luxueux. Le salaire moyen est de 400 $

scooter vietnam 5

CINQ MARQUES CONNUES


Très peu de Honda PCX, mais une déclinaison sur la même base, plus utilitaire qui se nomme Air Blade avec le même moteur à refroidissement liquide avec radiateur latéral solidaire du moteur. Il existe un modèle similaire chez Yamaha, le Exiter. Honda et Yamaha sont les plus présents avec de très beaux magasins showroom, ensuite on trouve les Piaggio, puis Suzuki et Sym qui sont les seuls a avoir des concessions mono-marques. Le modèle Sym le plus vendu est l’Attila qui s’inspire de la Vespa LX.

Il existe aussi des modèles chinois plus basiques, mais finalement peu répandus, et aussi des électriques, mais de faibles puissances, plus proches du vélo.

PRESQUE UN SCOOTER POUR 2 HABITANTS !


Pas de doute, le Vietnam est le pays au monde où l’on possède le plus de scooters par habitant. Et dire qu’il y a à peine 25 ans que le pays a ouvert ses frontières après 10 ans de régime communiste pur et dur qui l’avait plongé dans l’insuffisance alimentaire, lors qu’il est devenu aujourd’hui le 2eme exportateur mondial de riz. Un pays marqué par les guerres successives d’indépendance contre les Français, puis les Américains et même les Chinois, mais dont les habitants cherchent plus à oublier les années d’autarcie et les camps de rééducation que les années de guerre. Heureusement après la période Ho Chi Minh, les dirigeant communistes ont compris qu’il fallait redonner les terres aux paysans et faire renaitre le commerce… et le pays s’est petit à petit tourné vers l’économie de marché. Le retard se rattrape à grande vitesse… même si le TGV local est nommé ainsi pour ses Très Grandes Vibrations…

scooter vietnam 2

Like this post? Please share to your friends:
SITE VIETNAM
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: